Avertissement
Crise sanitaire | Retrouvez toutes les informations sur la page Coronavirus-Covid-19
Coche verte
Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Vivre à OLLN / Social / CPAS / Que fait le CPAS ? / La Déclaration de Politique Sociale 2019-2024 (DPS)

La Déclaration de Politique Sociale 2019-2024 (DPS)

Dans les deux mois suivant son installation, le Conseil de l’Action Sociale adopte une Déclaration de Politique Sociale (DPS) qui rassemble les intentions politiques qu’il entend poursuivre et développer sur la durée de la législature.

La Déclaration de Politique Sociale est un point de départ à la création du Programme Stratégique Transversal (PST) qui reprendra la stratégie développée par le conseil de l’action sociale pour atteindre ses objectifs. Ce PST viendra concrétiser et budgétiser cette déclaration.

 

Au cours de cette législature 2019-2024, le CPAS d’Ottignies-Louvain-la-Neuve accentuera son ACTION afin de permettre à chacun de mener une vie conforme à la dignité humaine – Article 1er de la Loi organique des centres publics d’action sociale du 8 juillet 1976.

Au cours de cette législature, le Conseil entend suivre plusieurs grands axes : l’insertion et la réinsertion socioprofessionnelle ; la problématique de la personne âgée ; l’accueil ; la petite enfance ; la coordination sociale ; l’information.

De manière transversale des synergies seront recherchées avec la Ville, une attention particulière sera portée aux situations de handicap, à l’accès à la santé et à la problématique de la mobilité.

 

L’insertion et la réinsertion socioprofessionnelle et sociale

Dans un contexte socioéconomique difficile, le CPAS est le dernier rempart à l’exclusion sociale.

Le CPAS se doit de permettre aux personnes de retrouver davantage d’autonomie et de rester connectées à notre société, de participer à la vie locale, d’accéder aux services. Il se doit aussi d’avoir une approche préventive des problèmes.

Une attention particulière sera mise dans l’accompagnement des personnes bénéficiant d’un revenu d’intégration.

Des priorités sont fixées :

  • Dynamiser les remises à l’emploi notamment via les contrats articles 60§7 et 61
  • Renforcer le dialogue et la collaboration avec les acteurs de terrains : Onem, Forem, maison de l’emploi, ALE, Collectif des femmes, Mire BW etc...
  • Développer le Service d’Insertion Sociale (pour les personnes qui sont très éloignées de l’emploi)

 

La personne vieillissante

La priorité est de permettre à la personne vieillissante de pouvoir continuer son projet de vie à son domicile. Néanmoins, ce maintien à domicile s’accompagne, avec le temps, de problématiques de solitude, de mobilité,…

Le CPAS joue un rôle important car il permet aux personnes de bénéficier d’accompagnements et de services.

La politique du maintien à domicile sera développée.

Des priorités sont fixées :

  • L’analyse et l’adaptation du service des repas à domicile (via une étude et une procédure de marché public où nous serons attentifs entre autre à l’alimentation locale et de saison)
  • Une réflexion en vue d’apporter une réponse à la problématique de la mobilité pour les personnes âgées et ou isolées

Si la personne n’est plus capable de rester chez elle ou désire autre chose, elle sera accompagnée dans ses recherches et des solutions innovantes pourront être recherchées.

Le projet de maison de repos et de soins avec si possible un centre de jour est lancé, nous serons proactif pour sa réalisation. Il s’agira du projet « phare » de la législature.

L’accueil

La CPAS s’attachera à accueillir au mieux toute personne quel que soit son origine.

La petite enfance

Le CPAS sera toujours à la recherche de places d’accueil pour les enfants.

Il s’attachera à avoir des milieux d’accueil conviviaux et un personnel à la pointe.

La santé

Le CPAS sera partenaire actif voire proactif de toutes initiatives l’impliquant en matière de santé publique principalement dans ses aspects prévention et accessibilité.

Une attention particulière sera accordée à la santé mentale et aux assuétudes.

La coordination sociale

Si le CPAS occupe un rôle central dans la politique sociale menée à Ottignies-Louvain-la-Neuve, il ne peut néanmoins mener sa mission sans collaboration. Le tissu associatif est important et il y a lieu de profiter des compétences de chacun.

Des priorités sont fixées :

  • La réalisation « d’un cadastre » des associations
  • Le développement de mode de partenariats innovants et volontaristes
  • L’objectif est de dynamiser et concrétiser de manière optimale un réseau interactif pluraliste large et ouvert de l’action sociale en collaboration avec le mouvement associatif, les citoyens et tout partenaire potentiel du secteur publique et privé.

 

Information et communication

Le rôle du CPAS est méconnu et parfois incompris. Il est donc important de mieux communiquer et d’apporter de la transparence sur l’action du centre.

Une priorité est donnée :

  • Utiliser tous les moyens mis à disposition (site internet, bulletin communal) afin de faire connaître l’action du CPAS mais également le travail du personnel et des conseillers.
     
En conclusion
Les conseillers de l’action sociale sont désireux de soutenir le travail social et de maintenir/développer les services et ce, pour autant qu’ils continuent à répondre à des besoins réels.
Ils s’engagent à suivre l’évolution des besoins afin d’adapter les réponses tout en recourant aux maximum aux subsides et ce avec la collaboration des services.
Une phase d’évaluation de la situation actuelle, l’élaboration d’un plan et sa mise en œuvre seront établis ainsi qu’un budget permettant de choisir les priorités. Tout cela sera concrétisé dans le cadre du PST en partenariat avec les services.
Actions sur le document