Poubelles « graffées » : respectez-les !
Affichage pour les mal voyants

Mon environnement - 11.10.2019 - Marie-Claire Dufrêne

Le quartier du Biéreau sera doté de poubelles publiques «graffées» par les employés de la société Firmenich. Pour améliorer le cadre de vie et voir disparaître les tags.


Les employés de la société Firmenich (qui crée des arômes et des parfums pour l’industrie alimentaire) de Louvain-la-Neuve ont offert leur journée du 11 octobre à la Ville, dans le cadre du «Community day» organisé chaque année dans toutes les filiales de la multinationale.

Pendant qu’une partie d’entre eux nettoyaient un tronçon de la Dyle à Ottignies, d’autres ont «graffé» 14 poubelles, dans le garage du service Travaux à Louvain-la-Neuve.

« Les poubelles publiques sont régulièrement salies et taguées. Les équipes du service Travaux procèdent à leur nettoyage une ou deux fois par an », explique notre éco-conseillère Dorothée Hébrant. « Malheureusement, ce nettoyage constitue un éternel recommencement, parce qu’il est très difficile de prendre les inciviques sur le fait. Et il a un coût élevé : près de 40€/m² quand nous devons faire appel à une société extérieure, soit 40 à 50€ pour une seule poubelle ! »

La Ville s’est inspirée de l’initiative d’Ores - qui a testé des graffs sur ses cabines électriques, dans le quartier du Biéreau - pour proposer aux employés de Firmenich de graffer des poubelles publiques.

Une première pour ces artistes d’un jour motivés, qui ont pu compter sur l’aide du Namurois Sébastien Limbourg (« Kahef », issu du monde de la BD, de l’infographie, du dessin animé…) pour apprendre à manier les bombes.

« Nous avons prévu d’utiliser toutes les techniques du « street art » : des bombes acryliques classiques, des bombes à l’eau, des marqueurs acryliques pour les finitions », détaille Kahef. « La Ville n’a pas imposé de thème, nous avons opté pour le marin et l’aérien - poissons et oiseaux - ainsi que pour des éléments plus graphiques : des étoiles, des cœurs… »

Les employé de Firmenich ont commencé par appliquer une couleur de fond (trois au maximum, pour que ce ne soit pas trop bariolé), avant de travailler avec les pochoirs préparés par l’artiste.

« Les poubelles graffées seront placées dans le quartier du Biéreau, le plus tagué pour le moment. Il est aussi prévu d’en installer près des écoles », annonce l’éco-conseillère. « Nous espérons qu’elles seront respectées, pour que les équipes du service Travaux n’aient plus à devoir s’occuper de leur nettoyage. »

Un projet similaire est en réflexion au Petit-Ry. Suite à l’opération de propreté « Be WaPP 2019 », les habitants et élèves du quartier ont constaté que de nombreux déchets étaient abandonnés à proximité des poubelles. L’idée de décorer celles-ci a alors germé, mais n’a pas encore été concrétisée.

Quand on sait que la ville compte plus de 500 poubelles…
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer