Vers le zéro déchet
Affichage pour les mal voyants

Mon environnement - 04.03.2020 - Marie-Claire Dufrêne

Un premier bilan très positif du Plan d’actions zéro déchet.


Réduire la poubelle des déchets ménagers de 6,2% cette année, c’est un objectif « super ambitieux » reconnaît l’échevin de l’Environnement Philippe Delvaux. « On ne mourra pas si on n’y arrive pas, mais si on y arrive, nous serions parvenus à la réduire de 10,5% en 4 ans, preuve que les habitants d’Ottignies-Louvain-la-Neuve font leur part pour permettre de ne renouveler qu’un seul four d’incinération à Virginal. »

Pour arriver à ses fins, la Ville a prévu de recruter une personne supplémentaire pour la gestion des déchets. Il faut convaincre davantage d’habitants de se lancer dans le tri des déchets organiques. Si la part des déchets organiques a augmenté de plus de 15% en trois ans (ce qui explique en partie la réduction du poids de la poubelle « tout venant »), elle pourrait augmenter encore de 26,3% cette année !

La demande de trois familles de pouvoir installer un poulailler collectif (4 poules) sur un petit espace communal voisin de la rue Michel de Ghelderode a donné l’idée à l’écoconseillère de la Ville d’élargir l’initiative à d’autres familles.

« Une poule peut picorer jusqu’à 150kg de déchets par an », constate Dorothée Hébrant. « Toutes les personnes prêtes à collaborer avec leurs voisins pour installer un poulailler collectif sont invitées à nous remettre leur candidature. Nous offrirons un poulailler en bois – réalisé par l’AID Tubize, avec du matériel de récupération – au projet qui nous semblera le plus abouti, à l’occasion de la Fête du Printemps organisée à la Ferme équestre de Louvain-la-Neuve, le 28 mars. Les familles en charge du poulailler de la rue Michel de Ghelderode témoigneront de leur expérience. Une association fera la promotion des poules « de réforme » qu’on peut acquérir pour quelques euros quand un poulailler industriel est vidé. »

L’éco-conseillère reconnaît que l’initiative des poulaillers collectifs va à l’encontre des règlements de certains lotissements construits il y a quelques dizaines d’années : la Balsamine, le Fonds de Bondry, le clos de la Rivière… Néanmoins, les mentalités ont changé. Les poules ne font pas tant de bruit (un coq, c’est autre chose), et si le poulailler est bien géré, les indésirables n’ont pas accès à la nourriture destinée aux seuls gallinacés.

Mesures tous azimuts

« Nous avançons vite dans la réalisation de notre Plan d’actions « zéro déchet », grâce à une série de mesures combinées : la distribution de gourdes au personnel d’entretien et personnel du service Travaux pour éviter les bouteilles en plastique, l’instauration d’une taxe sur les écrits publicitaires, la réduction du nombre de sapins de Noël utilisés pour décorer la ville et les bâtiments communaux, la dématérialisation de plusieurs démarches administratives, la réduction du nombre de poubelles au sein de l’administration… »

L’échevin annonce que le règlement relatif aux fêtes et manifestations sera adapté cette année, pour favoriser l’utilisation de vaisselle réutilisable (pas de subsides ou pas de rétrocession de la caution en cas de vaisselle jetable). Les organisateurs de joggings ont également été sensibilisés, et nos mouvements de jeunesse, dont plusieurs ont déjà fait l’essai de camps « éco-responsables ». Une cinquantaine de commerces ont signé une charte zéro déchet, dans laquelle ils s’engagent à récompenser les clients qui font des efforts, proposer des produits en vrac ou sans emballage, accepter les contenants personnels…

Le bilan de la récolte des canettes n’est pas extraordinaire, par rapport aux autres communes qui participent au projet pilote soutenu par la Région, mais ce sont quand même près de 15.000 canettes qui ont été ramenées en moins d’un an, par deux associations et 23 citoyens.

« Nous testons une reprise manuelle, ce qui nous permet de nous assurer qu’il s’agit bien de canettes qui étaient abandonnées au bord des routes », précise l’éco-conseillère Dorothée Hébrant. « La reprise à l’aide d’une machine, que nous testerons l’an prochain, permettra moins ce contrôle. »

PAC à Rofessart

Notre Ville a augmenté le nombre de bulles à textile (il y en a désormais à proximité du centre sportif de Blocry, à l’avenue de l’Espinette, près de l’ancien parc à conteneurs…) et programme d’en installer d’autres sur la dalle de Louvain-la-Neuve (Grand-Place et place de l’Université).

Elle rappelle aux habitants qu’ils peuvent faire appel à Restor (La Ressourcerie) pour l’enlèvement des biens de réemploi et déchets encombrants. Si 25% au moins des biens sont valorisables, l’enlèvement est gratuit (couvert par un subside communal de 20.000€).

Philippe Delvaux annonce que la Ville ne répondra favorablement à la demande de l’InBW de pouvoir installer un parc à conteneurs à Rofessart (le parc à conteneurs de Rixensart y serait transféré) que si l’InBW s’engage à réaliser un parc à conteneurs orienté zéro déchet. « Un parc modèle, avec une gestion en circuit court du compostage des déchets verts et un espace d’échanges d’objets type «donnerie», voire de réparation, à l’image du SmicvalMarket français. Il faut que l’InBW fasse son boulot correctement, certaines intercommunales sont beaucoup plus actives ! »

Be WaPP 2020

A trois semaines du grand nettoyage de printemps Be WaPP (NDLR : du 26 au 29 mars, lire dans l’agenda de notre site), l’échevin se réjouit du nombre toujours plus élevé d’habitants qui se mobilisent : 70 équipes (700 personnes) en 2019, et déjà 50 équipes inscrites en 2020… alors que les inscriptions se prennent jusqu’au 15 mars.

« On espère 100 équipes ! Composées de citoyens, mais aussi d’écoles et d’entreprises, puisque le 26 mars sera - c’est nouveau - la Journée des entreprises. AGC participera pour la 2e ou la 3e fois, la clinique Saint-Pierre pour la 2e fois… L’UCLouvain s’est inscrite pour la première fois, c’est une excellente nouvelle ! »

L’écoconseillère a écrit aux agriculteurs pour les inviter à participer eux aussi, ou à signaler les espaces souillés dont ils ont connaissance (on retrouve malheureusement beaucoup de canettes en bordure des champs).

Info : environnement@olln.be
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer