Une grande famille sympathique
Affichage pour les mal voyants

Seniors - 04.12.2019 - Marie-Claire Dufrêne

Edith Voet-Delcol fête ses 100 ans ce 5 décembre. L’Ottintoise a reçu sa famille, et les représentants du Collège, le 4 décembre : 31 personnes réunies dans son petit appartement, quelle ambiance !


Hormis quelques Namurois et Bruxellois, une grande partie de sa famille habite à Ottignies et dans les environs immédiats. Edith Voet-Delcol est bien entourée : un compagnon, deux enfants (elle en a eu 5), sept petits-enfants et 8 arrière-petits-enfants veillent sur elle au quotidien.

Elle a de la chance, elle le sait et elle le dit : « Je suis gâtée. Le voisinage aussi est très gentil. »

Edith Voet est née il y a 100 ans à Uccle, où elle a passé une partie de sa jeunesse. Elle a épousé Robert Delcol en 1943. Ancien combattant, invalide et prisonnier de guerre, celui-ci repose dans la pelouse d’honneur du cimetière d’Ottignies.

Elle a suivi son mari au Katanga, où il travaillait à l’Union minière. Elle a été gérante d’une bijouterie à Jadotville (aujourd’hui Likasi) jusqu’en 1969.

De retour en Belgique en 1972, ils se sont installés dans notre ville, où leur fils Marcel résidait déjà. Ils ont vécu 8 ans au Petit-Ry avant d’emménager dans un appartement du centre d’Ottignies.

« A l’époque, le paysage était magnifique. Aujourd’hui, tout est construit », dit-elle.

Amatrice de pêche

Quand elle était jeune fille, la centenaire a pratiqué la natation et la gymnastique, et joué du piano. Après, elle s’est surtout occupée de ses enfants : mariée de deux ans, elle en avait déjà trois ! Cela ne l’a pas empêchée de pratiquer la pêche au tilapia. Elle aimait cuisiner, la poule au pili-pili et la moambe.

« C’est une battante. Elle est aussi très maniaque », confie sa fille Raymonde, ancienne employée du service Population de notre Ville.

Au moment de lever les verres à sa santé, la centenaire n’a pas dit non à un petit cava. Même deux ! « Un verre d’eau ? Oh non ! J’en bois parce que le médecin m’a dit de le faire, sinon… j’aime aussi une bière. Une Grimbergen ! »

Malheureusement, elle ne voit plus très bien. Cela dit, elle a directement reconnu son arrière-petit-fils Youri, quand celui-ci s’est approché d’elle. « C’est le plus jeune. Il n’a que 14 ans, mais qu’est-ce qu’il est grand ! » C’est à lui qu’elle s’est adressée pour faire le service, afin que les invités ne repartent pas sans avoir mangé une galette.

L’échevine de l’Etat civil Annie Galban-Leclef s’est souvenue comment la fille de madame Voet gavait ses collègues de bonbons ! « On était très tristes quand elle a pris sa retraite ! » La bourgmestre Julie Chantry a dit son plaisir d’avoir été invitée à saluer la centenaire. Et l’échevin Abdel Ben El Mostapha a rassuré cette dernière : « On a 45 ans et on ne voit pas très net non plus ! »
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer