On mangera local et bio au gîte Mozaïk
Affichage pour les mal voyants

Se loger - 21.08.2019 - Marie-Claire Dufrêne

Un groupe de 80 personnes teste actuellement les infrastructures du nouveau gîte Mozaïk de Louvain-la-Neuve, avant son ouverture officielle le 5 septembre. Le chef de cuisine leur a prévu une belle surprise, ce soir : de la mousse au chocolat maison, pour leur faire oublier les désagréments du chantier encore en cours.


Le cuisinier : une fonction capitale dans toute infrastructure hôtelière. Car les bons repas contribuent aux excellents souvenirs de séjours.

Au gîte Mozaïk, c’est Yannick Remy qui sera aux commandes de la cuisine. Un nouveau défi pour cet habitant de Hannut, qui a toujours travaillé en cuisine.

« Pour des traiteurs, en restauration, dans un hôtel aussi… jusqu’ici en tant qu’exécutant. Désormais, je vais pouvoir faire ma propre cuisine, travailler les produits qui me plaisent, en privilégiant le bio et le local. J’essayerai de commander un minimum de produits finis, pour proposer un maximum de réalisations « maison ».»

Sa spécialité ? Il fait d’excellentes soupes : il y en aura tous les jours au menu. Pour le reste, il s’adaptera aux souhaits de la clientèle.

Le gîte Mozaïk ouvrira officiellement ses portes le 5 septembre (au lendemain de son inauguration), entre le Parc de la Source et la gare de Louvain-la-Neuve. Un groupe de 80 personnes l’occupe déjà, en « avant-première », tandis que les menuisiers, plombiers, électriciens… s’activent encore à tous les étages. Pour leur faire oublier ces désagréments, le 21 août, le cuisinier a prévu de la mousse au chocolat maison en dessert !

« Nous leur proposerons aussi des tartines grillées recouvertes de gratin de champignons, avec une petite salade et une tranche de lard. »

Vous salivez ? Nous aussi !

Retard dans le chantier

Toute l’équipe du gîte est sur le pont, pour être prête le jour de l’inauguration : les réceptionnistes, femmes de chambres, personnes en charge du nettoyage… sous la coordination enthousiaste du directeur Tanguy Rolin. L’équipe de l’ASBL Kaleo (ex-Gîtes d’étape), qui aura le gîte Mozaïk dans son réseau d’hébergements, est présente aussi.

L’échevin du Tourisme Benoît Jacob vient s’en assurer à peu près tous les jours : c’est que le calendrier des réservations affiche complet ou presque, pour les prochaines semaines.

« Nous avons invité nos habitants à venir tester l’infrastructure au début août, mais nous n’avons pas pu les recevoir », regrette l’échevin. « Les travaux ont pris du retard (NDLR : le 30 août 2017, jour de la pose de la première pierre, on annonçait un chantier d’un an. Il aura duré un an de plus). Nous avons eu plusieurs mauvaises surprises, comme la défection du couvreur en plein hiver, alors qu’il n’avait réalisé que la moitié du travail ! »

Benoît César, secrétaire général de Kaleo, promet que les habitants invités en août seront accueillis plus tard dans la saison. Ils ont aussi été invités à l’inauguration du gîte.

« La priorité est aux finitions du chantier. Les éléments du hall d’entrée doivent encore être installés, de même que le desk d’accueil. Les chambres sont terminées mais on travaille encore dans les douches, après avoir constaté quelques fuites. »

Benoît César rappelle l’ambition du gîte Mozaïk de s’ouvrir à la population et aux associations locales, pour permettre la rencontre et l’échange entre différents types d’habitants (y compris les personnes à mobilité réduite), dans une ambiance familiale. Les 29 chambres et 124 lits accueilleront des étudiants, familles, professeurs, chercheurs, touristes d’un ou de quelques jours… des personnes qui cherchent à se loger pour un coût peu élevé (à partir de 20€ la nuit) et qui apprécient la vie en collectivité.

Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer