Avertissement
Crise sanitaire | Retrouvez toutes les informations sur la page Coronavirus-Covid-19
Coche verte
Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Services techniques / Environnement / Zéro déchet / Dans mon jardin
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir

Dans mon jardin

Un jardin sans déchets, en faveur de la biodiversité et de l’autonomie alimentaire

Que le jardinage soit une passion ou à l’inverse plutôt une corvée, on a tous à gagner à adopter quelques principes simples de réduction des déchets pour profiter d’un beau jardin plein de vie. La brochure « Le jardin zéro déchet » https://www.inbw.be/sites/default/files/publications/dechets/brochure_zero_dechet_0.pdf donne de nombreuses pistes.

Depuis de nombreuses années, la Ville a fait le pari d’une gestion différentiée et plus respectueuse de l’environnement avec un mode de gestion le plus adapté des espaces. Concrètement certains espaces sont tondus, d’autres fauchés, fauchés tardivement ou paturés. Voici celles qui nous tiennent particulièrement à cœur

Un petit espace sauvage

Laissez une zone sauvage ou forcez la nature et installez y quelques plantes à fleurs indigènes (offrant nectar et pollen) pour attirer les prédateurs naturels (insectes, acariens, oiseaux...) qui se nourrissent ou parasitent les organismes nuisibles. Au moment du choix des espèces, pensez à étaler les floraisons. 1001 conseils sur https://www.adalia.be/jardinerie : vous y trouverez toutes les jardineries labellisées par adalia

Des poules en charge de l’entretien

Pour celles et ceux qui aiment les animaux, prendre quelques poules, tout en respectant le voisinage, peut se révéler une excellente alternative à la tondeuse. Savez-vous qu’une poule peut picorer jusqu’à 150 kg de déchets par an et vous assurer une production annuelle de quelques 200 œufs frais. A Ottignies-Louvain-la-Neuve, la détention de quelques poules (et non de coqs), est tout à fait tolérée, voire même préconisée dans le cadre du programme de réduction des déchets.

Un compost

Un compost c’est un mélange de matières humides (la pelouse) et de matières sèches. Une bonne source de matière sèche provient des branchages que vous aurez taillés. A ce sujet, choisissez des variétés indigènes (seules celles-là sont autorisées sur notre territoire) qui produisent des fleurs ou des fruits pour la consommation humaine ou pour la faune. Pour vous aider aux bons choix ou faire subsidier votre haie, reportez-vous aux sites https://yesweplant.wallonie.be et http://environnement.wallonie.be/publi/dnf/haies-pour-demain.pdf. Une fois vos haies taillées, en dehors de la période de nidification, transformez vos branches en copaux à l’aide d’un broyeur ou une tondeuse. S’il y en a trop pour le compost, pensez à en mettre aux pieds de votre haie ou de vos arbustes.

Pour vous aider, la brochure http://environnement.wallonie.be/publi/education/guide_compostage.pdf et la page facebook de la province du brabant wallon bit.ly/BWcompost pourront vous êtes utiles.

Si cela s’avère nécessaire, n’hésitez pas à utiliser les sacs biodégradables de 25/30 l vendus dans les commerces d’Ottignies-Louvain – la-Neuve ( au prix de 3 euros pour 10 sacs – 1 sac correspond plus ou moins à un bac de tondeuse) ou à déposer ces déchets verts au parc à conteneurs.

Entretenir aussi peu que possible mais autant que nécessaire

Nous vous rappelons néanmoins que ces mesures ne dispensent pas du respect du règlement de police de notre Ville qui prévoit notamment que « Tout bâtiment et ses abords, tout terrain ou zone non bâtis, en ce compris les filets d’eau, les trottoirs, les avaloirs, les accotements et les fossés qui les bordent, doit être entretenu en bon père de famille au moins une fois par an avant le 15 juillet et qu’il est interdit d’accumuler sur les terrains bâtis ou non, dans les immeubles et à leurs abords des eaux sales ou des résidus quelconques de nature à produire des exhalaisons fétides ou de favoriser la multiplication d’insectes, parasites, rongeurs et autres nuisibles. »

Les feux de jardin,

Un geste apparemment anodin mais pas sans conséquences sur l’environnement et la santé. En effet, tout feu produit du CO2 (qui contribue au réchauffement climatique), de la dioxine (une substance cancérigène) mais également des particules fines (qui peuvent provoquer l’apparition de graves problèmes de santé cancers, maladies respiratoires et cardiovasculaires) outre les émanations désagréables.

" Le brûlage de 50 kg déchets verts émet autant de particules que10000 km parcourus pour une voiture diesel récente, 40.000 pour une voiture essence récente ou 6 mois de chauffage d'une maison équipée d'une chaudière fuel. " Nous vous rappelons également qu’il s’agit d’une infraction au règlement général de police, passible d’une amende administrative…

Actions sur le document