Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Services techniques / Environnement / Gestion différenciée / Gestion des invasives
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir

Gestion des invasives

Mieux vaut prévenir que guérir !

Dans son règlement communal d'urbanisme, approuvé dans les années 90, la ville précisait déjà tant pour les haies que pour les plantations que seules certaines essences végétales pouvaient être plantées.

Des solutions existent...

Il existe deux grandes stratégies pour lutter contre les plantes invasives :

  • La prévention consiste à éviter les nouvelles introductions ainsi que les introductions secondaires (plantations, dépôts de déchets verts, etc.),
  • La gestion consiste à contrôler l'expansion de populations déjà établies dans la nature, voire même, quand c'est possible, à les éliminer totalement.

Ces deux approches sont complémentaires mais en règle générale, il est plus efficace d’agir de manière préventive plutôt que gérer des populations répandues dans les milieux naturels. C’est plus facile et nettement moins coûteux : 

  • La prévention implique une information sur les risques que représentent les plantes invasives et leurs capacités de propagation. Mais les plantes invasives demeurent méconnues en dehors du milieu scientifique. Certaines d'entre-elles sont toujours utilisées et commercialisées sans savoir les impacts environnementaux qu'elles peuvent causer. Il faut donc communiquer et sensibiliser.
  • La gestion requiert l'utilisation de techniques adaptées.


Tout le monde peut agir de manière préventive. Les utilisateurs de plantes ornementales sont particulièrement concernés pour les espèces issues de la filière horticole : les horticulteurs, les pépiniéristes, les services publics responsables des espaces verts et des plantations, le secteur privé ou encore les jardiniers amateurs. Certaines mesures préventives sont faciles à appliquer.

En voici quelques exemples :

 

Ottignies-Louvain-la-Neuve privilégie la plantation de haies indigènes 

La Région wallonne développe plusieurs programmes de lutte contre les invasives 

Sur Ottignies-LLN, la priorité de gestion à 3 espèces :  la balsamine de l'Himalaya, la berce du Caucase et la renouée du Japon

Actions sur le document