Avertissement
Crise sanitaire | Retrouvez toutes les informations sur la page Coronavirus-Covid-19
Coche verte
Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Services au public / Cohésion et prévention sociales / Cellule de cohésion sociale

Cellule de cohésion sociale

Diagnostic de cohésion sociale

Pour rédiger le Plan et développer les actions y relatives, l’équipe a réalisé un diagnostic de cohésion sociale à Ottignies-Louvain-la-Neuve durant le premier semestre 2019. Plusieurs démarches ont été menées :

  1. Trois focus groupes sur le bien-être ont été animés sur base du modèle Spiral promu par le Conseil de l’Europe avec un groupe de personnes sans revenu ou disposant de revenus de remplacement, un groupe de personnes disposant de petits revenus et un groupe de personnes inscrites au Service d’insertion sociale du CPAS.
  2. Des enquêtes en rue ont été réalisées (+- 80) sur les freins à la participation citoyenne et culturelle et sur les difficultés d’accès aux soins de santé.
  3. Plusieurs éléments statistiques relatifs à la cohésion sociale ont été collectés et analysés : StatBel, IWEPS, FOREM, AIM, IDD… de même que d’autres diagnostics réalisés à l’échelle du territoire communal : culture, jeunesse, ainés, sécurité et prévention, mobilité.
  4. Quatre tables rondes thématiques avec des professionnels et des élus se sont réunis pour élaborer le plan de cohésion sociale 2020-2025.

 

Diagnostic de cohésion sociale (2019) :

Eléments statistiques
Accès au soins de santé
Logement et cadre de vie
Participation culturelle et citoyenne
Emploi et formation socio-professionnelle

Plan de cohésion sociale

Le Plan de cohésion sociale poursuit de deux objectifs stratégiques :

  • Réduire la précarité et les inégalités en favorisant l’accès effectif de tous aux droits fondamentaux
  • Contribuer à la construction d’une société solidaire et coresponsable pour le bien-être de tous

Le plan recouvre une double dimension individuelle et collective ou communautaire. À Ottignies-LLN, nous faisons le choix de l’approche communautaire qui consiste à identifier, avec les personnes, les problèmes qu’ils rencontrent, et à y apporter des réponses collectives avec l’ensemble des parties prenantes : habitants, services et élus.

Pour mener à bien ces actions, la Ville d’Ottignies-LLN peut prétendre à :

  • une subvention annuelle de 88.050,74 euros dans le cadre du Plan régional de cohésion sociale à laquelle doit s’ajouter une part minimale de 25% du pouvoir local;
  • une subvention annuelle de 6.545,96 euros pour le développement d’actions dans le cadre de l’article 20 (transfert financier à des partenaires locaux).

Le PCS local se décline en actions coordonnées visant à améliorer la situation de la population par rapport à la cohésion sociale.

À Ottignies-LLN, le travail de l’équipe se décline en deux pôles majeurs :

  • La coordination de plateformes thématiques visant à renforcer et soutenir l’offre de service locale :
    • Participation sociale, culturelle et politique des publics
    • Accompagner les publics en désaffiliation
    • Interculturalités
  • Développer et soutenir des actions dans les quartiers :
    • faciliter l’accès à la culture, au tourisme, aux loisirs en tant que visiteur, spectateur et favoriser l’accès au sport en tant que participant
    • faciliter les petits aménagements de rue, de quartier, par les habitants
    • favoriser et soutenir les démarches d’entraide et de solidarité entre habitants
    • favoriser la participation à des activités artistiques, de loisirs (action 5.1.2) et d’éducation permanente
    • organiser des moments d’écoute et discussions avec les habitants et avec les élus et les services

Actions de lutte contre les inégalités sociales

Ottignies-Louvain-la-Neuve est une des communes de Wallonie où il y a le plus d’inégalités de revenus. C’est dans ce contexte qu’en 2012 plusieurs acteurs ont entamé un travail de réflexion et d’actions visant à réduire les inégalités sociales en santé.

Le vendredi 20 septembre 2019 de 9h à 16h, ils ont proposé une rencontre pour présenter leurs démarches et échanger entre praticiens.

La journée s'est organisée en quatre temps comprenant chacun une courte présentation en plénière d’un aspect de la démarche suivie d’un travail en ateliers autour de nos pratiques et au départ d’une série de questions soulevées dans le cours de l’action :

  • Aller vers les gens et parler de ce qui est difficile sans stigmatiser ?
  • Concilier bonnes pratiques et besoins premiers ?
  • En quoi associer les gens fait-il bouger les pratiques des professionnels?
  • Amorcer des changements structurels à partir d’une analyse partagée du territoire ?
     

 

Actions sur le document