LLN : la bourgmestre a signé l’arrêté d’évacuation de la petite maison du lac
Affichage pour les mal voyants

Se loger - 04.10.2019 -

Ce vendredi 4 octobre, un Arrêté d’évacuation a été apposé sur la petite maison du Lac de Louvain-la-Neuve, occupée sans titre ni droit depuis le 16 septembre 2019 par un collectif désireux d’y implanter un projet de centre culturel auto-géré.


Cette maison, inoccupée depuis plusieurs années, est propriété de l'UCLouvain.

Peu de temps après le début de l’occupation, les autorités de l’Université ont averti la Bourgmestre d’Ottignies-Louvain-la-Neuve que, selon elles, la maison n’était plus aux normes en matière de sécurité incendie, et qu’elle présentait donc un danger pour ses occupants.

Une demande de visite des pompiers a donc été formulée. Ceux-ci se sont rendus sur place le 26 septembre dernier et le rapport de leur visite est parvenu à la Ville le 1er octobre.

Les conclusions de ce rapport sont inquiétantes : les pompiers relèvent 16 points non conformes, faisant état de problèmes de sécurité structurels (citons entre autres le manque de résistance au feu des planchers, des toitures, de l’escalier et des parois séparant les pièces et les étages ; le fait que le bâtiment est non accessible aux véhicules de pompiers ; le fait qu’il n’y a plus d’attestation de conformité des installations de chauffage, de gaz et d’électricité).

Au vu de ces constats alarmants, la Bourgmestre a été contrainte de prendre un arrêté d’évacuation. Sa responsabilité personnelle est en effet engagée à partir du moment où la dangerosité d’un bâtiment est clairement attestée par un rapport écrit des pompiers. L’arrêté d’évacuation qu’elle a signé en conséquence a été signifié au propriétaire ainsi qu’aux occupants. Cette évacuation doit avoir lieu sans délai.

L’évacuation est décrétée indépendamment de la qualité du projet soutenu par les occupants, qui ne peut donc en aucun cas se poursuivre dans ce lieu en l’état. La Ville, par le biais de son Echevin de la Culture, a rencontré les porteurs du projet au début de cette semaine pour un échange à propos de ce qu’ils souhaitent développer. Le projet ne manque pas d’intérêt mais, même avec l’accord de l’UCLouvain, il ne pourra pas se concrétiser dans la petite maison du Lac avant que d’importants aménagements de sécurité n’y aient été effectués. Dans l’attente, il faut donc trouver un lieu mieux adapté, qui ne risque pas de mettre la vie de ses occupants ou de ses visiteurs en danger.

Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer