Les enfants, à vos dessins et bricolages!
Affichage pour les mal voyants

Famille - Spiritualité - 09.04.2020 - Marie-Claire Dufrêne

Pour les papys/mamys de nos maisons de repos.


Comme nous tous, les papys et mamys sont confinés, dans nos maisons de repos. Heureusement, ils ne sont pas malades, mais ils ont le temps long. Alors, pourquoi ne pas leur envoyer un petit mot, un dessin… ?!

L’assistante sociale de la Ville Pascale Verraghenne a pris contact avec les maisons de repos, ce 9 avril, et toutes accueillent favorablement la proposition : dessins, petits mots, bricolages… voire des bracelets ou colliers en perles/pâtes que les résidents pourraient porter. Magnifique !

Les enfants, on compte sur vous, soyez créatifs ! De la couleur et de la joie, pour illuminer les journées de nos aînés. Nous demanderons aux résidences de nous faire parvenir quelques photos, que nous publierons dans le Bulletin communal.

Voici les adresses où vous pouvez envoyer vos œuvres, voire les déposer (dans les boîtes aux lettres ou devant la porte, car vous ne pourrez pas entrer) à l’occasion d’une promenade, si ces résidences sont proches de chez vous.

Sur l’enveloppe, mentionnez « Pour donner du courage aux papys/mamys ».
  • Le Chenoy, avenue des Combattants, 93, 1340 Ottignies
  • Le Colvert, rue Chapelle Notre-Dame, 10, 1341 Mousty
  • Malvina, rue du Champ Dabière, 18, 1342 Limelette
  • Résidence de Lauzelle, rue Charles de Loupoigne, 18, 1348 Louvain-la-Neuve
  • Résidence du Moulin, rue du Moulin, 23, 1340 Ottignies (à déposer dans les boîtes, au hasard, à l’entrée de la résidence)
Des résidences de qualité

L’échevin de la Santé Benoît Jacob se réjouit du fait que les maisons de repos d’Ottignies-Louvain-la-Neuve ne comptent pas de malades du coronavirus parmi leurs résidents.

Pour avoir un membre de sa famille à la résidence Malvina, il peut attester que les règles du confinement y sont respectées scrupuleusement.

« Ce sont des conditions de travail difficiles, pour les membres du personnel. Les familles ont reçu des consignes strictes, pour l’échange de linge », explique Benoît Jacob. « Les résidents ne comprennent pas toujours ce qui se passe, ils s’adaptent, mais sans pouvoir recevoir de visites, certains se sentent fort seuls. S’ils reçoivent un peu de courrier – des dessins d’enfants, mais aussi une carte, des lettres, des poèmes… de la part d’adultes, pourquoi pas ? – cela pourra certainement leur remonter le moral. »

L’échevin encourage et remercie les membres du personnel de nos maisons de repos, et souhaite un prompt rétablissement à ceux qui ont dû être écartés.

Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer