Incendie de l’usine de Realco
Affichage pour les mal voyants

Se soigner - 20.01.2020 - Marie-Claire Dufrêne

La nature des produits qui ont brûlé.


Le Plan d’urgence communal a été déclenché le 10 janvier pour un violent incendie dans le parc scientifique de Louvain-la-Neuve. Vous avez suivi l’évolution de la situation sur notre site www.olln.be et dans les médias.

L’usine de Realco - entreprise de produits d’hygiène à base d’enzymes - a été entièrement ravagée. Les pompiers ont pu sauver le nouveau bâtiment administratif de la société.

Au moment de l’incendie, l’analyse des fumées réalisée par la Protection civile a confirmé qu’il n’y avait pas eu de dépassement des niveaux d’alerte pour les produits dangereux ; la police de l’environnement a évalué la pollution éventuelle pour les eaux ruisselantes (il n’y avait pas de problème de pollution).

A la demande de la bourgmestre Julie Chantry, le CEO de Realco George Blackman nous a communiqué des informations complémentaires sur la nature des produits qui ont brûlé:

Les produits que nous développons, produisons (et stockons) sont principalement des détergents enzymatiques. Un détergent enzymatique contient généralement trois types d’ingrédients : des enzymes (protéines naturelles), des solvants (par exemple des alcools, de type éthanol et isopropanol), des tensio-actifs, aussi appelés surfactants, qui sont pour la très grande majorité non-dangereux pour l’environnement. Beaucoup des ingrédients autres que les enzymes sont également d’origine naturelle (donc d’origine végétale ou minérale et non pétrochimique).

Environ 20% de nos activités sont des produits pour l’entretien des piscines. Ce sont des produits classiques à base de chlore (dichloro et trichloro). Nous vendons ces produits principalement en été, mais il nous restait un stock résiduel. Ces produits sont vite décomposés par de telles chaleurs et pour cela, ne devraient pas poser de risque pour la santé et l’environnement. C’est par contre un bon comburant qui a dû alimenter l’incendie.

En plus de cela, parce que c’est inévitable dans le monde du nettoyage, nous avons aussi des produits désinfectants. Par nature, parce qu’ils sont biocides, ils peuvent être dangereux pour l’environnement s’ils sont largués en masse. Il s’agit d’une partie infime de nos activités (nous préconisons le nettoyage à la désinfection).

La Ville fait part de ses encouragements au CEO de Realco George Blackman et au personnel de la société faite citoyenne d’honneur en janvier 1999.
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer