Conseil communal
Affichage pour les mal voyants

Hotel de Ville - Vie politique - 14.12.2018 - MC Dufrêne

Le compte rendu de la séance du 20 novembre.


Il s’agit du dernier Conseil de la législature.

Le premier point est consacré au rapport administratif de l’année 2017. Celui-ci regorge de renseignements intéressants sur notre Ville. Il est consultable sur www.olln.be (services-communaux, rapports administratifs).

Beaucoup de points « de routine » sont votés à l’unanimité.

Accord unanime aussi pour l’installation d’une caméra ANPR (reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation) sur l’avenue des Droits de l’Homme. Le financement de cette structure métallique est assuré par les subsides provinciaux. L’occasion d’une dernière joute oratoire entre la minorité et le bourgmestre Jean-Luc Roland sur l’utilité ou pas de caméras de surveillance dans la ville.

Pendant quelques semaines, nos policiers pourront tester des caméras sur le corps (« bodycam »). Elles ne tourneront pas en permanence ; les citoyens seront informés lorsqu’elles seront mises en fonction.

Les assemblées générales des intercommunales se profilent. Il est donné mandat général aux conseiller.ères pour y représenter la Ville.

Compteurs « communiquants»

Une seule intercommunale retient l’attention : ORES. La conseillère Isabelle Joachim fait part des inquiétudes suscitées par le projet d’installer chez les particuliers des compteurs « communiquants».

Les questions sont nombreuses quant au bénéfice réel de ce déploiement (pour qui ? ORES ? Les fabricants ? Le client ? Le rapport coup/bénéfice...), le caractère obligatoire de ces placements, l’aspect santé publique (dont le souci pour les personnes hypersensibles puisque ces compteurs dits « intelligents » seront imposés et fonctionneront par ondes électromagnétiques).

Quant aux raisons de les imposer aux consommateurs reliés par des compteurs à budget, elles sont moins que claires.

De plus, quelles seront les mesures prises pour protéger la vie privée, puisque ces compteurs sont prévus pour envoyer des données ?

Il y a eu peu de débats citoyens sur ces questions. Nos représentants sont chargés de les transmettre par écrit, puis d’intervenir lors de l’assemblée générale, afin d’obtenir des réponses écrites dans un délai raisonnable.

Comme l’INBW s’oriente également vers ce type de compteur pour l’eau, le conseiller Philippe Delvaux propose d’y avoir la même attitude.

Budget du CPAS

Présenté lors du Conseil précédent, le projet de budget du CPAS doit être approuvé. Le président du CPAS Jacques Duponcheel répond aux questions qui lui ont été posées le mois passé, notamment sur le coût de la rénovation de la maison acquise au bas de la chaussée de La Croix (anciennement La Chaloupe). Achetée pour 300.000€, elle a fait l’objet d’une rénovation beaucoup plus onéreuse que prévu, soit une dépense d’un peu plus de 800.000€, heureusement couverte en partie par un subside « logement ». Coût final : 582.000€ pour 5 logements (un communautaire de trois studios pour jeunes, un appartement deux chambres à loyer modéré, un logement d’urgence) et au rez-de-chaussée, des bureaux et salles de réunion notamment pour le service d’insertion socioprofessionnelle du CPAS. La minorité s’abstient, la majorité vote pour.

Taxe de séjour

Le débat se prolonge au sujet de l’augmentation de la taxe de séjour de 160 à 200€. Cette taxe concerne toute personne résidant dans notre commune sans y être domiciliée.

L’échevin des Finances David da Câmara Gomes explique que la Ville a reçu récemment l’avis du Bureau du Plan selon lequel il faudra faire face l’an prochain à une indexation des salaires, soit environ 200.000€. A la recherche de ressources, le Collège a estimé que les personnes non domiciliées représentent environ un quart de notre population (entre 9 et 12.000 personnes, sur 40.000). Or elles ne paient pas d’impôts, ni de taxe locale, et bénéficient de tous les services de la Ville. Qui plus est, la Région wallonne n’en tient pas compte dans la dotation du Fonds des communes ni du Fonds de l’action sociale, uniquement basées sur le nombre de personnes domiciliées… alors que c’est une des principales ressources des villes et communes.

Fallait-il diminuer des dépenses ou des services, comme le préconise la minorité (pourtant d’avis d’augmenter certaines dépenses votées quelques instants auparavant)? Fallait-il augmenter les recettes auprès des habitants ? La majorité a préféré la solution de l’augmentation de la taxe de séjour qui offre l’avantage de faire contribuer tous les habitants (pas seulement les étudiants) au budget de la Ville. La minorité vote contre, la majorité pour.

« Skatepark »

Autre débat : l’approbation du cahier spécial des charges pour la création d’un « skatepark » au boulevard Baudouin 1er. Ce projet est à l’étude depuis deux ans, notamment pour une localisation acceptable. Des riverains ont introduit un recours au Conseil d’état, ils ont été déboutés. La procédure de sa réalisation peut donc enfin être entamée.

Le conseiller Bernard Gastmans demande le report du point : selon lui, le Conseil d’état n’a pas été correctement informé.

L’échevin de la Jeunesse Benoît Jacob explique que si certains points sont encore imprécis, c’est parce qu’il veut consulter les usagers afin de rédiger une charte (notamment dans le but de réduire au maximum les nuisances sonores).

Malgré l’appui de la minorité et de deux autres conseillers écolos, Bernard Gastmans n’obtient pas le report. Le projet est approuvé par 16 voix contre 15.

Merci aux conseillers sortants

Après une brève séance à huis clos - qui voit la nomination à titre définitif du directeur général Grégory Lempereur et de la directrice générale adjointe Karin Pire - se déroule une très sympathique séance de remerciements aux 14 conseillers et membres du Collège sortants (la photo).

Le président Hadelin de Beer de Laer et la cheffe de groupe MR Bénédicte Kaisin ont un mot aimable pour toutes ces personnes qui ont participé pendant quelques mois - voire 6, 12 et même 18 ans ! - aux réunions du Conseil : Anita Rigot, Béatrice Evrard, Fatou Coulibaly,Bernard Gastmans, Bernard Liétar Lucette Moyse, Karin Tournay, Julien Tigel Pourtois, Nelly Roobrouck, Monique Misenga, Patrick Piret-Gérard, Jacques Duponcheel, Michel Beaussart et Jean-Luc Roland.

Pour remercier Jean-Luc Roland, les échevins Cédric du Monceau et Annie Galban se joignent au chœur formé par Hadelin de Beer de Laer et Bénédicte Kaisin.

S’en suit une remise de fleurs et de bouteilles de vin du millésime d’entrée au Conseil, le partage du verre de l’amitié…


Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer