Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Tous en Proxibus !

Tous en Proxibus !

Le « Proxibus Ottignies » reliera Rofessart et la Chapelle aux Sabots au centre d’Ottignies, sa gare, ses établissements scolaires… et au marché le vendredi. En passant par Limauges, Céroux, Mousty et Limelette. Dès le 1er décembre.

 

Dès le 1er décembre, notre Ville opérationnalisera un Proxibus (16 places assises, 48 places debout), en collaboration avec le TEC.

Ce véhicule effectuera deux boucles au départ du parking des Villas (voisin de l’athénée Paul Delvaux et surplombant la gare d’Ottignies) : l’une en direction de Rofessart (via l’avenue Demolder et l’avenue de Jassans), l’autre en direction de la Chapelle aux Sabots (via la clinique, la rue des Coquerées, Céroux, Limauges...). Aux heures de pointe du matin et du soir en semaine, ainsi que le mercredi midi.

« Notre Proxibus intercommunal organisé avec Chastre et Mont-Saint-Guibert ayant été arrêté (NDLR : l’itinéraire a été repris par les lignes TEC 51 et 52), nous avons décidé de remettre nos moyens sur un autre projet destiné à améliorer encore la desserte de transports en commun », explique l’échevin en charge de la Mobilité David da Câmara Gomes. « Nous pouvons nous réjouir d’une excellente densité de lignes de bus sur notre territoire (NDLR : 12 lignes régulières, au départ de et vers Ottignies), mais il restait des zones moins desservies ».

Le Proxibus Ottignies rendra grand service aux élèves des établissements scolaires d’Ottignies, Limelette et Céroux-Mousty, ainsi qu’aux navetteurs. Le vendredi matin, une 3e boucle permettra un aller-retour vers/depuis le marché d’Ottignies, en laissant 2 heures pour faire son marché.

Le tarif sera celui d’un trajet TEC : 2,10€ le trajet, 4,20€ la journée, et des abonnements dont le prix varie en fonction de l’âge.

« L’abonnement d’un an est à moins de 40€ pour les 18-24 ans et les plus de 64 ans, ça vaut la peine d’y réfléchir », signale la directrice du TEC Brabant wallon Catherine Bes. « Réduire la part modale de la voiture, on y croit ! »

La Ville a prévu 100.000€ au budget 2021, pour lancer cette initiative et en couvrir les frais de fonctionnement (carburant, salaire des chauffeurs, petits entretiens et frais de réparation, passage au contrôle technique, nettoyage).

Le TEC met le véhicule à disposition et prend en charge les grosses réparations, la signalétique, les assurances et la communication.

Horaires et parcours

 

Info: letec.be

(MCD - 23/11/21)

Actions sur le document