Avertissement
Crise sanitaire | Retrouvez toutes les informations sur la page Coronavirus-Covid-19
Coche verte
Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Superbes, la cour et les écuries du Biéreau

Superbes, la cour et les écuries du Biéreau

C’était la fête, le 8 et le 10 octobre, à la Ferme du Biéreau (Louvain-la-Neuve). Après de nombreux mois de travaux - et avant cela, dix années de collecte de fonds, ébauches, approbation des plans par l’Agence wallonne du Patrimoine, appels d’offre, réunions avec l’architecte Etienne Warny et les entreprises Colen et TD Route… - les responsables de la Maison de toutes les musiques avaient invité les institutionnels (le jeudi) et les « Articulteurs » (le samedi) à l'inauguration de la nouvelle cour et des écuries rénovées.

Pas peu fiers, les uns et les autres, même s’il reste à réaliser les finitions et à équiper les locaux en matériel.

« Les Chaussettes de Lauzelle ont sponsorisé l’arbre de la cour, un très beau chêne qui sera planté le 25 novembre, jour de la Sainte-Catherine. On aime les symboles à la Ferme », a annoncé le directeur Gabriel Alloing aux « Articulteurs », ces individuels, couples, groupes, entreprises… qui ont soutenu la rénovation de la cour en parrainant chacun un instrument de musique.

Le chêne sera offert par la pépinière Le Try de Céroux, comme d’ailleurs toutes les plantations à venir dans la nouvelle cour. Un soutien très apprécié également.

« Une plaque en acier Corten reprend les noms de tous les donateurs à côté de leur instrument, sur le mur des écuries. D’ici quelques semaines, elle sera complétée d’un plan, avec une explication pour chaque instrument, pour que les enfants puissent s’amuser à les reconnaître dans la cour. Il y en a 69, deux doivent encore être placés. »

Deux salles à louer

Les écuries comportent deux salles, l’une au rez-de-chaussée (« Les Voussettes » : 100 places assises, 200 personnes debout), l’autre à l’étage (« La Faîtière » : pour une soixantaine de personnes). Equipées d’une scène mobile de 20m², d’un bar, d’une cuisine, d’un foyer, de sanitaires, d’une loge et d’un espace de réception, elles pourront être louées pour des concerts, répétitions, soirées dansantes, activités gastronomiques, formatives, studieuses… Les possibilités d’accueil sont innombrables, pour les artistes, habitants, étudiants… « à des prix aussi doux que possible », promettent les gestionnaires de la Ferme.

Le directeur adjoint de la Ferme Axel de Jenlis a guidé les invités au rez-de-chaussée des écuries, pour leur détailler les travaux réalisés par l’entreprise Colen de Jodoigne, spécialisée dans les restaurations de sites classés.

« Ils ont débuté en septembre 2019. Il était temps, car la toiture menaçait de s’effondrer. La charpente était très endommagée, les poutres avaient malheureusement pris l’humidité. »

A l’étage, c’est le directeur Gabriel Alloing qui assurait la visite.

« Les nouvelles infrastructures seront opérationnelles dès la fin novembre. C’est Noé Preszow qui inaugurera le bal des concerts dans les écuries, le 25 novembre. »

Il restera à rénover le corps de logis. L’équipe de la Ferme travaille aussi au projet d’agrandissement du foyer - espéré avec un geste d’architecture contemporaine - pour qu’il soit plus adapté à l’accueil de grands groupes. Il était question de gagner 200m² en l’agrandissant de part et d’autre : sur la cour et sur l’esplanade en contrebas du parking. Les discussions sont en cours depuis 2018, avec la Ville, l’UCLouvain, la Province…

Les Articulteurs ont applaudi les équipes de la Ferme, soumises à des contraintes fortes dues à l’épidémie, pour les encourager. Après quoi, ils ont assisté à un concert de Soul Caravane, dans le chapiteau installé sur la nouvelle cour.

Actions sur le document