Avertissement
Crise sanitaire | Retrouvez toutes les informations sur la page Coronavirus-Covid-19
Coche verte
Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Séance d’information sur la 5G: sur Youtube

Séance d’information sur la 5G: sur Youtube

La séance publique d’information sur la 5G demandée par notre Ville à Proximus, organisée le 7 décembre, peut être visionnée sur Youtube: https://youtu.be/tV4tCThoYTI (lien Youtube)

Veuillez noter que suite à un problème technique, la vidéo n’a pas de son jusqu’à 8 minutes 30. Veuillez nous en excuser.

Communiqué du Collège communal

Pour un débat public et davantage de compétences communales en matière de 5G

Le Collège communal d’Ottignies-Louvain-la-Neuve se montre très prudent quant à l’installation d’antennes de télécommunication sur son territoire. En témoignent les demandes récentes de Telenet pour une antenne au Boulevard de Lauzelle à Louvain-la-Neuve, ou d’Orange pour une antenne au Boulevard Lambermont à Limelette. La Ville organise aussi depuis 10 ans en collaboration avec l’Issep, des mesures régulières d’émission d’ondes des antennes existantes sur son territoire.

Fin mars 2020, la Ville avait déjà exprimé publiquement ses regrets quant à l’absence totale de concertation du déploiement de la 5G, et demandait que cette question technique soit examinée plus en profondeur.

Elle souhaitait l’organisation d’une séance publique d’information pour les citoyens à ce sujet.

Cette séance publique, animée par Max Zimmerman (directeur de TVCom), s’est tenue ce 7 décembre en vidéoconférence. Elle est consultable sur Youtube via le lien https://youtu.be/tV4tCThoYTI.

Les représentants de la société Proximus et de la fédération Agoria ont répondu à plusieurs questions posées à l’avance par les participants avant de répondre à des questions posées en direct.

Une partie de la population d’Ottignies-Louvain-la-Neuve est soucieuse du déploiement de la 5G et de son impact éventuel sur la santé par les ondes électromagnétiques ou sur l’environnement.

C’est pourquoi, la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve demande :

  • que les communes puissent disposer de compétences plus larges en matière d’octroi de permis d’urbanisme pour de nouvelles antennes et de permis d’environnement pour l’exploitation de fréquences électromagnétiques, étant donné qu’elles connaissent bien leur territoire. Or, les procédures existantes dans ces matières limitent la compétence d’une commune à la vérification du caractère complet des dossiers introduits par les opérateurs et à un éventuel avis non-contraignant au Fonctionnaire Délégué, et donc à la Région Wallonne pour décision.

De plus, le cadre légal, outre de prévoir davantage de compétences pour les communes, devrait mieux fixer les obligations d’information (cadastre, affichage des permis,…), ainsi que les lignes de conduite (transparence dans la planification des antennes, mode de consultation, réalisation d’études d’impacts…) que les opérateurs, le gouvernement et les communes s’engageront à respecter, tout en favorisant la collaboration intra-communale dans le choix des localisations des installations.

Cette demande  rejoint le souhait de l’Union des Communes et Villes de Wallonie (UCVW) de soumettre l’implantation des antennes à un permis d’environnement de classe 2, comme cela est déjà le cas en Région Bruxelloise.

En outre, tant l’accord du gouvernement Fédéral de septembre 2020 que la déclaration de politique générale de la Région Wallonne 2019-2024, expriment la volonté de mettre en place les conditions nécessaires pour créer l’adhésion de toutes les parties prenantes à l'introduction de la 5G, au déploiement de la fibre optique et au respect des normes de santé publique.

  • qu’un débat public soit organisé par la Région Wallonne, pour permettre l’information et la consultation de la population sur le déploiement de la 5G.
  • que l’Etat fédéral veille à ce que Proximus se focalise sur le développement du réseau filaire d’infrastructure de télécommunication, pour que ce type de connexion par câblage soit privilégié lorsque cela est possible.
  • que la Région Wallonne autorise à nouveau les communes à voter une taxe sur les pylônes.
  • que la Région Wallonne mène plus fréquemment, en collaboration avec les communes, des mesures de contrôle du respect des normes d’émission d’ondes électromagnétiques autour des antennes existantes et en publie les résultats.
Actions sur le document