Information

Crise ukrainienne : Cliquez ici pour consulter la page qui rassemble les informations dont nous disposons pour l'accueil des ressortissants ukrainiens. 

 

Coche verte
Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Fauchée plutôt que tondue

Fauchée plutôt que tondue

La place du Centenaire (Mousty) fait partie des espaces verts publics qui ne seront plus tondus. Objectif: favoriser le retour de la Nature en ville.

 

Certains citoyens s’inquiéteront peut-être de voir plusieurs espaces publics temporairement non tondus/fauchés, et des cercles de verdure non tondus/fauchés au pied des arbres: il s’agit d’un choix, inscrit dans le Programme Stratégique Transversal (PST) de la majorité communale, pour favoriser la biodiversité.

« On va voir revenir des fleurs, qui feront revenir des insectes butineurs, qui feront revenir des oiseaux, qui feront peut-être des nids au sol… », promet l’échevin en charge de l’Environnement Philippe Delvaux. « Ce ne sera pas nécessairement joli les premiers mois ou les premières années. Il faut laisser faire la nature, elle se rééquilibre très bien. »

Et l’échevin de citer les espaces verts voisins de la Ferme équestre (Louvain-la-Neuve) pour exemple. Passés en éco-pâturages il y a deux ans et demi, on y voit revenir de plus en plus d’essences.

Avis aux propriétaires de chiens : merci de continuer à ramasser les déjections de vos animaux, pour le confort des enfants qui auront plaisir à se rouler dans l’herbe et des familles qui organiseront des pique-niques champêtres.

Fauche: 1 ou 3 fois/an

La Ville a profité du renouvellement de son marché relatif aux tontes/fauches (400.000m² de terrains concernés, soit 1,3% de la superficie totale du territoire communal) pour revoir la gestion des espaces verts communaux : 20% de la superficie des espaces verts tondus aujourd’hui seront désormais fauchés. Cela concerne notamment la place du Centenaire (notre photo), un terrain de l’avenue des Iris, les espaces jouxtant le parking de la rue des Fusillés, le verger de la Baraque, le sentier des Ménagères, les deux espaces du Fond de Bondry… qui étaient tondus 8 à dix fois par an, jusqu’ici.

« Selon les terrains, ils seront fauchés trois fois par an (mi-mai, août, octobre) ou une seule fois (fauchage « tardif ») pour les espaces moins fréquentés », précise Philippe Binot, responsable technique « Infrastructures » pour le service Travaux. « Une bande sera éventuellement tondue ou fauchée plus souvent, en bordure des terrains, d’1,50 à 2m de large, pour une question de visibilité/sécurité, pour faciliter l’accès aux bancs… »

« Ainsi les citoyens verront que les espaces sont gérés et pas laissés à l’abandon », ajoute l’éco-conseillère Emeline Proot.

Autres nouveautés : on laissera des cercles de verdure non tondus/fauchés au pied des arbres, tout le temps de la belle saison. Et on remontera la hauteur des fauches (8cm au lieu de 5) et tontes (5cm au lieu de 4).

Ainsi, trois-quarts des espaces verts publics communaux seront désormais fauchés, et un quart tondu. La démarche sera évaluée et adaptée si nécessaire.

Politique globale

Ce choix fait partie d’une politique globale en matière d’affectation et d’entretien différencié des espaces verts. Tout en restant soucieuse des «4 fleurs» obtenues au concours provincial et «3 fleurs» obtenues au concours régional, la Ville continue d’adapter sa politique d’entretien et de fleurissement des ronds-points et des vasques, sans pesticide.

(MCD - 27/04/22)

Actions sur le document