Avertissement
Crise sanitaire | Retrouvez toutes les informations sur la page Coronavirus-Covid-19
Coche verte
Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Elagage/abattage

Elagage/abattage

Un mois et demi de travaux, avant la remontée de sève, pour sécuriser les espaces publics (sur notre photo, nos équipes Plan Vert dans la scavée du Biéreau, le 20 janvier).

Vite, vite, avant la remontée de sève !

« Nous avons un mois et demi pour agir, en parallèle de nos travaux d’entretien des parterres. »

Le Limelettois Christophe Pierre, brigadier responsable des équipes Plan Vert de la Ville (16 hommes au total), détaille les travaux d’élagage/abattage en cours en différents lieux de notre commune, depuis la mi-janvier. Ainsi, le 20 janvier, quatre hommes poursuivaient le travail entamé au début de la semaine, dans la scavée du Biéreau (Louvain-la-Neuve).

« Il faut supprimer les arbres devenus dangereux, malades, fendus, vieillissants ou morts, dont certains penchent au-dessus des habitations. Il faut remonter les branches, couper le lierre arborescent qui risque d’étouffer les arbres, débroussailler… pour sécuriser le passage », explique le brigadier. « Le but n’est pas de tout enlever, la scavée doit rester un lieu boisé ! On laisse des ronces dans les talus, elles font partie du biotope, toute une vie s’y développe. Il faut conserver le côté « nature sauvage », le gérer mais de manière parcimonieuse. »

Au même moment, une autre partie de l’équipe effectuait un travail similaire - ainsi que la remise en état des parterres - dans le quartier du Petit-Ry.

« Nous sommes aussi en période de plantations. Nous avons semé du gazon dans le rond-point situé en haut de la chaussée de La Croix : une variété qui devrait mieux résister à la sécheresse. Les plantes ont été commandées : géranium macrorrhizum, millepertuis, achillée… cinq essences différentes, plusieurs mellifères, pour attirer les abeilles, papillons, bourdons... »

D’autres ronds-points seront réaménagés dans les mois à venir. Pour concevoir ces espaces verts, le personnel communal a été attentif à choisir :

  • des espèces vivaces (qui nécessitent moins d’eau que les plantes annuelles) ;
  • des espèces qui couvrent bien les sols et qui nécessitent moins d’interventions pour l’arrachage de plantes non désirées (rappelons qu’aucun pesticide n’est utilisé pour la gestion des espaces communaux) ;
  • des espèces favorables aux pollinisateurs, dans le but d’augmenter la biodiversité.

Actions sur le document