Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Dormir dehors

Dormir dehors

La conséquence, souvent, de problèmes qui s’accumulent. A l’approche de l’hiver, nous nous interrogeons : que pouvons-nous faire pour aider les personnes sans abri ?

 

Une personne qui dort dans une cage d’escalier, à l’entrée d’un centre commercial, au milieu d’un parc public… cela nous choque. Surtout quand les températures diminuent.

Chaque année, des citoyens interpellent la Ville et ses responsables politiques : « Comment est-ce possible, à notre époque ?! ». Quand ce ne sont pas des commentaires indignés, sur les réseaux sociaux.

« Dans la majorité des cas, les services de la Ville sont au courant des situations et connaissent les personnes », explique Steve Evrard, responsable de notre service de Cohésion et Prévention Sociales. « Certaines ne souhaitent pas être accompagnées, mais ce n’est pas pour cela qu’elles sont laissées à l’abandon et qu’un travail social ne peut se faire. Le CPAS et les éducateurs de rue accompagnent les personnes, en respectant leur choix. »

Que pouvez-vous faire ?

Le premier réflexe à avoir, si vous rencontrez ce type de situation, est d’aller vers la personne, lui demander si elle va bien, si elle souhaite être accompagnée par un service d’aide… Vous pouvez lui proposer une boisson chaude, des vêtements chauds, un coup de main pour effectuer une démarche administrative… ou l’orienter vers les services d’aide de la Ville.

« Il faut oser s’adresser à un inconnu, ce n’est pas donné à tout le monde. Dans le doute, les habitants peuvent toujours s’adresser à nos services, pour faire part de leurs observations et permettre une prise en charge. »

Un document sera bientôt distribué aux commerçants, dans lequel la police répertorie tous les services d’aide pour les personnes en situation de « mal-logement ». Notre CPAS et notre service de Prévention y figurent, évidemment, mais aussi le centre d’accueil de jour Un Toit Un Cœur (UTUC, à la voie des Gaumais de Louvain-la-Neuve), la Croix-Rouge…

« Notre province n’a pas d’abri de nuit mais il existe un dispositif d’urgence sociale qui lie les CPAS d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, Wavre et Grez-Doiceau. La police y recourt en cas d’urgence. Un Relais social intercommunal vient aussi d’être lancé, dont le but est de coordonner les services qui œuvrent dans la lutte contre la grande précarité… notamment en faveur des personnes sans logement ou en logement inadéquat. »

Nous contacter

CPAS : 010 / 43 65 11

Y29udGFjdEBjcGFzLm9sbG4uYmU=

Service de Cohésion et Prévention Sociales : 010 / 43 64 80

cHJldmVudGlvbkBvbGxuLmJl

Urgences médicales : 112

Police : 101

(MCD - 16/11/21)

Actions sur le document