Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Bezoek te Leuven

Bezoek te Leuven

error while rendering document-generation-link
Leuven, Ottignies-Louvain-la-Neuve et l’UCLouvain : ensemble pour la transition, dans le cadre du projet «Sharepair». Les représentants de notre ville ont découvert les actions de Leuven au profit de l’économie circulaire, le 29 juin.

 

Au-delà de leurs liens historiques et universitaires, Leuven et Ottignies-Louvain-la-Neuve, jumelles, s’impliquent dans le projet européen « Sharepair » qui vise à réduire les déchets d’équipements électriques et électroniques. Leuven comme « leader », Ottignies-Louvain-la-Neuve comme partenaire de la Maison du Développement Durable (MDD), avec l’UCLouvain et Cyreo.

Deux échevins de Leuven - David Dessers et Thomas van Oppens (respectivement échevin de la Mobilité, du Climat et de la Durabilité, de l’Agriculture et de la Consommation et échevin du Personnel, de l'Organisation, du Nettoyage urbain, des Affaires étudiantes et du Bien-être animal) - avaient rencontré la bourgmestre Julie Chantry et l’échevin de l’Environnement Philippe Delvaux le 11 septembre 2020 à l’hôtel de ville d’Ottignies, pour partager leurs initiatives de transition et leurs expériences au sujet de Sharepair. La journée s’était poursuivie par la visite de l’Openhub et de la MDD de Louvain-la-Neuve.

Les échevins de Leuven ont rendu la politesse en invitant leurs partenaires francophones, le 29 juin à Leuven, pour leur présenter les actions circulaires qu’ils développent.

Récupération, rénovation…

La visite s’est faite à vélo, au départ de la gare de Leuven. La délégation d’Ottignies-Louvain-la-Neuve a été accueillie par le bourgmestre Mohamed Ridouani à l’hôtel de ville, avant de se rendre à la « Materialenbank », une banque de matériaux de récupération. Elle y a appris comment il est possible de s’y défaire de matériaux, mais aussi d’en acquérir : planches, poutres, pierres tombales, briques, radiateurs, tables, étagères… tous les matériaux sont répertoriés dans une boutique en ligne. Certains permis d’urbanisme sont conditionnés à l’utilisation de matériaux de récupération. Le concept a permis de réduire considérablement la quantité de déchets. Alors que le prix des matériaux ne cesse d’augmenter, l’alternative porte ses fruits : le « seconde main » est devenu tendance.

Un peu plus loin, les visiteurs ont découvert le parc de recyclage de l’intercommunale environnementale EcoWerf, où les particuliers et professionnels peuvent se fournir en compost.

La délégation s’est ensuite rendue à la Résidence Lovania, où la Ville vient tout juste de rénover trois studios à l’aide de matériaux de récupération. Ils seront loués à des personnes à revenus modestes. Le sol du hall d’entrée et de la salle de bain, ainsi que les tablettes de fenêtres, ont été réalisés à l’aide de marbre récupéré d’anciennes cheminées. Les éléments de la cuisine, dépareillés, ont été assemblés comme un puzzle, pour un résultat optimal. Les planches de bois utilisées pour le séjour et la chambre comportaient trop de nœuds pour être vendues dans le commerce. Les étagères proviennent des anciennes tours WTC de Bruxelles. Prix de la rénovation : 240.000€ TVAC, soit 80.000€ par studio.

La visite s’est terminée au Maakleerplek, dans l’ancien coeur industriel de la ville (les anciens moulins Van Orshoven, nos photos). Huit initiatives au profit de l’économie ciculaire y connaissent un grand succès: un repair café « Maakbaar », une cantine animée par des personnes en situation de handicap et leurs parents, un « high tech lab », un « low tech lab », des ateliers, un laboratoire des nouveaux médias, un espace de « coworking »…

Ravis de la visite!

La bourgmestre Julie Chantry a apprécié « cette belle matinée de visite, en dehors des sentiers battus. Accompagnés par les deux échevins Groen, nous avons découvert des expériences concrètes et inspirantes d’économie circulaire, et un autre visage de la Ville de Leuven. Les partages d’expérience entre communes restent des moments très enrichissants. »

L’échevin de l’Environnement Philippe Delvaux a lui aussi été enchanté de la visite, « qui donne de l’énergie pour trouver de nouvelles idées! C’est un partage dans les deux sens, pour deux villes qui ont beaucoup de caractéristiques similaires : la présence de l’université et les étudiants, une gare importante… et qui sont sur le même chemin pour encourager l’économie circulaire, la réparation, le recyclage. » Egalement président de la MDD, l’échevin constate que l’échange de bonnes pratiques donne une perspective plus large qu’uniquement communale aux personnes impliquées dans le projet.

Ottignies-Louvain-la-Neuve accueillera la journée de clôture de Sharepair, sans doute le 10 mars 2023. Tous les partenaires européens y participeront. Au programme : des activités populaires sur le thème de la réparation, des sessions à destination des techniciens, de la sensibilisation…

« Nous en profiterons pour faire part de nos revendications : notre souhait de voir les plans des objets redevenir publics pour permettre la réparation, et de voir la durée des garanties s’allonger. »

(MCD - 1/07/22)

 

Actions sur le document