Trop d’excès de vitesse sur la RN4
Affichage pour les mal voyants

Sécurité - Prévention - 29.03.2011 - MC Dufrêne

En 2010, la RN4 était la 2e au hit-parade des voiries totalisant le plus d’accidents avec blessés et dégâts matériels, dans notre ville. Un lidar (sorte de radar qui utilise la technologie du laser plutôt que les ondes radios: notre photo) était testé, les 22 et 23 mars, à hauteur de la drève du Golf de Louvain-la-Neuve. Près de 2000 véhicules ont été flashés en infraction.


Après l’avoir déjà testé sur la RN275 « chaussée de Bruxelles » à Céroux, notre zone de police a procédé à des contrôles de vitesse à l’aide du lidar de la société allemande Traffic Observer (un nouveau type de radar « semi-fixe » qui utilise la technologie du laser plutôt que les ondes radios: notre photo) les 22 et 23 mars, sur la RN4.

« En 2010, la RN4 était la 2e au hit-parade des voiries totalisant le plus d’accidents sur notre territoire, après la RN238 : 8 accidents avec blessés et 18 accidents avec dégâts matériels », regrette le commissaire en charge de la mobilité Jacques Vanderveken.

Le contrôle - effectué du 22 mars à 11h25 au 23 mars à 13h54 - a permis de constater que de trop nombreux véhicules ne respectent pas la limitation de vitesse (70 km/h) à hauteur de la drève du Golf (en direction de Gembloux). Sur 10.661 véhicules au total, près de 2000 étaient en infraction : 1377 véhicules roulant de 77 à 90 km/h et 609 véhicules roulant à plus de 90 km/h ! Des procès verbaux seront dressés.

« Nous avons remarqué que 38,9% des véhicules circulant la nuit étaient en infraction : 20,6% roulaient à plus de 90 km/h », précise Jacques Vanderveken.

Fermer la berme centrale

Si notre police n’envisage pas d’acquérir le lidar, elle compte bien multiplier ses contrôles sur la RN4, à l’aide de sa voiture-radar.

Le bourgmestre Jean-Luc Roland a relayé les demandes successives de la zone auprès du Service Public de Wallonie (SPW) pour que la vitesse soit limitée à cet endroit (avant 2008, on pouvait y rouler jusqu’à 120 km/h !). Il insistera pour que la berme centrale soit prolongée au carrefour avec la drève du Golf et la voie des Chasseurs à cheval.

« Les manœuvres de vire à gauche y sont excessivement dangereuses. Nous espérons que la berme centrale sera fermée dès que le giratoire situé un peu plus loin (au carrefour de la RN4 avec la RN25, à hauteur du Stocquoy) sera terminé », ajoute le commissaire en charge de la mobilité.

Plusieurs riverains de la RN4 ont assisté à l’opération de contrôle à l’aide du lidar et s’en sont réjoui.
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer