Cyclistes, soyez visibles !
Affichage pour les mal voyants

Sécurité - Prévention - 09.11.2010 - MC Dufrêne

La police attendait les cyclistes à l’entrée du collège du Christ-Roi et de l’athénée Paul Delvaux (Ottignies), le 9 novembre à l’heure de rentrée des classes, pour leur distribuer des kits d’éclairage.


Le code de la route impose à tout cycliste qui circule entre la tombée de la nuit et le lever du jour - ainsi que par visibilité inférieure à 200m - l’utilisation d’un feu blanc ou jaune à l’avant ainsi que d’un feu rouge à l’arrière, fixes ou clignotants. Le vélo doit être équipé de catadioptres, blanc à l’avant, rouge à l’arrière, oranges sur les pédales. Les roues doivent elles aussi être munies de catadioptres oranges ou de pneus à bandes réfléchissantes. Le gilet fluorescent n’est pas obligatoire mais vivement recommandé.

Si les vélos sont mieux équipés (en terme d’éclairage et de visibilité) qu’auparavant, certains cyclistes circulent encore sans les feux réglementaires, courant ainsi le risque de ne pas être vus par les automobilistes. En 2008, 86 cyclistes ont perdu la vie sur les routes de Belgique et plus de 900 ont été grièvement blessés.

La police d’Ottignies-Louvain-la-Neuve a mené une action de sensibilisation à l’importance d’être bien visible dans l’obscurité, le 9 novembre, à l’entrée du collège du Christ-Roi et de l’athénée Paul Delvaux. Une trentaine de cyclistes ont été contrôlés devant le collège. La moitié d’entre eux étaient correctement équipés… les autres avouaient avoir laissé les feux à la maison. Tous ont reçu un kit d’éclairage, à monter directement ou qui sera utile en cas d’ampoule défectueuse.

« Nous avons des lampes à accrocher autour du guidon avec un élastique mais elles n’étaient pas nécessaires ce matin », expliquent Thibault et Arthur Michelet, qui viennent tous les jours au collège à vélo, depuis Louvranges. « J’ai un feu à l’arrière mais pas à l’avant », constate Pierre-Miguel Helleputte, lui aussi originaire de Wavre. Thomas et Raphaël Georis, de Louvain-la-Neuve, feront également un excellent usage des kits qu’ils ont reçu : aucun des deux vélos n’était équipé, ni à l'avant, ni à l'arrière.

Le 10 novembre, la police effectuera des contrôles à l’entrée du lycée Martin V et de la section « Lauzelle » de l’athénée royal Paul Delvaux. Au total, quelque 200 kits seront distribués, offerts par la Ville.

Le GRACQ menait une opération similaire, le 9 novembre, à proximité de l’école communale de Blocry.

Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer